Roch Trevezel

Roch Trevezel

vendredi 18 décembre 2015

Projet guerre de Cent Ans (Part 1) - Bataille à Blackpool Sands



Cela fait maintenant plus de 3 ans que je collectionne différentes factions pour Saga l'Âge des Vikings et Le Croissant et la Croix, il est temps de faire place à une autre époque des guerres médiévales riche en intrigues et rebondissements :


La guerre de Cent Ans






A l'époque de la guerre de Cent Ans, héros et personnages hauts en couleur ne manquent pas : Jeanne d'Arc, Henry V, le Prince Noir, Arthur de Richemont, La Hire, Gilles de Rais, John Talbot...

Les  héros de mon enfance étaient alors Du Guesclin et le sire de Beaumanoir, fameux chevalier du Combat des Trente.


Statue de Jeanne d'Arc
Le combat des Trente ou les Hermines enragées - peinture de Jean Bruneau

Bertrand Du Guesclin, "le Dogue noir de Brocéliande"



1415-2015, nous "fêtons" cette année les 600 ans de la bataille d'Azincourt et de nombreux fabricants et revues de figurines célèbrent à leur manière cette triste journée.




Agincourt wargames diorama - Wargames Illustrated 336


Morbleu !!! (Pardon my French) il va falloir encore attendre 14 ans avant de pouvoir célébrer l'entrée de Jeanne d'Arc à Orléans et la bataille de Patay !!! et puis connaissant nos amis anglais, leurs magazines n'en parleront même pas... le devoir de mémoire est sélectif  lol


Avec un ami, nous avons donc décidé de voyager dans le temps et de partir sur les traces d'Henry V d'Angleterre et de Jeanne d'Arc... à une époque durant laquelle Anglais, Bourguignons, Français, Bretons, Grandes compagnies, Gascons s’étripent joyeusement et mettent les campagnes de France et du Sud de l'Angleterre à feu et à sang.

Cela sera pour nous l'occasion dans un premier temps de tester la règle Lion Rampant des éditions Osprey.



Marche des soldats de Robert Bruce / Scots Wha Hae
- Played by the Franco-Scots army at the Siege of Orleans




Constitution d'une armée


J'ai vraiment de la chance d'habiter dans un pays anglophone. Je peux de nouveau jouer les "preux et gentils Français"  qui combattent les "vils et sournois Anglais" ou ... les "vils et sournois Français" qui combattent les "preux et gentils  Anglois" en fonction des scénarios ... lol

Ayant grandi en Bretagne - et surtout  après avoir lu le scénario "Avenging Bretonside" du numéro 78 de Wargames Soldiers and Strategy, je vais surtout me constituer une bande de chevaliers, d'hommes d'armes, d'arbalétriers et de bidets aux ordres de la famille du Chastel ou d'un seigneur breton (Arthur de Richemont, Tugdual de Kermoysan, Pierre de Rostrenen..).


Brittany, 1980 - 4 young vagabonds, rascals and Breton scums :)


"Remember whom you are to cope withal, 
A sort of vagabonds, rascals, and runaways, 
A scum of Bretons and base lackey peasants, 
Whom their o'er-cloyèd country vomits forth 
To desperate ventures and assured destruction."

 "Rappelez-vous à qui vous avez affaire : — à un tas de vagabonds, de gueux et de proscrits ; — à l’écume des Bretagnes, à de vils manants, — vomis par leur pays en dégoût — pour des aventures désespérées et pour une destruction certaine."

William Skakespeare - Richard III




The Kroaz Du (Black Cross), flag of Brittany in the late Middle Ages



L'imaginaire de la Bretagne est encore marquée par cette succession de guerres et de batailles En 1379, c'est le retour d'Angleterre du duc Jean IV pour reconquérir le trône de Bretagne. Evènement qui a donné la magnifique chanson du Cygne - An Alarc'h que n'importe quel Breton qui se respecte se doit de connaître.






Il existe de nombreuses compagnies proposant des figurines pour jouer la guerre de Cent Ans : Perry, Claymore Castings, Crusader, Black Tree, Foundry, Old Glory... mais après avoir fait le tour de ces différentes marques, j'ai jeté mon dévolu sur des Front Rank pour plusieurs raisons ; 1) Elles respectent l'équipement et les costumes de l'époque 2) elles sont finement détaillées 3) Front Rank offre un large éventail et leurs figurines sont disponibles au détail 4) et enfin, les autres joueurs que je connais ont tous choisi des Perry ; cela permettra de diversifier un peu les champs de bataille.


Je compte peindre plusieurs unités pour constituer mon armée :
  • 1 unité de Mounted Ment-at-arms @ 6 points
  • 3 unités de Foot Men-at-arms @  6 points
  • 1 unité de Foot Serjeants @ 4 points
  • 1 unité de Crossbowmen @ 4 points
  • 1 unité d'Archers @ 4 points
  • 2 unités de Bidowers @  4 points
et des bombardes !!!


Archers Front Rank
Men-at-arms Front Rank


Le scénario "Avenging Bretonside" du numéro 78 de Wargames Soldiers and Strategy, met en scène une petite armée bretonne qui atteint les côtes du Devon pour mettre à sac la région de Dartmouth. Cette bataille a réellement eu lieu en 1404 à Blackpool Sands.

Vue de Blackpool Sands 

Pendant la Guerre de Cent Ans avec la France les dangers d'attaques venant de la mer ont poussé le Roi d'Angleterre a ordonné au marchand principal et maire John Hawley d'ériger le premier château à l'embouchure de la ville de Dartmouth. Sa construction est terminée autour de 1400. Une chaîne traverse la rivière et relie le château à Godmerock du côté de Kingswear pour arrêter les bateaux ennemis.

Hawley's castle


Les Bretons débarquent près du petit village de Slapton en 1404 et marchent vers le nord-est en direction de Dartmouth.  Le raid se soldera par un échec cuisant pour les Bretons et la mort de leur chef Guillaume du Chastel ; les Anglais ayant eu le temps, sous la conduite du maire John Hawley, de se préparer à l'assaut. 

Tanguy III du Chastel fera en 1404, pour venger la mort de son frère aîné, une expédition contre Dartmouth en Angleterre dont il reviendra chargé d'un gros butin.


Kastell Tremazan près de Portsall, berceau de la famille du Chastel.



Entre 1370 et 1640, les raids bretons et français sur la côte sud de l'Angleterre semblent avoir été monnaie courante durant cette période.


Marie-la-Cordelière, 10 Août 1512


 En 1377,  l'île de Wight a subi son raid le plus dévastateur, les villages de Yarmouth , Francheville et Freshwater sont détruits, Newport est brûlé, et le château de Carisbrooke est quant à lui assiégé.
Sir Hugh Tyrell défend vaillamment le lieu jusqu'à ce que des renforts commandés par Sir John Arundel arrivent du continent . L'île est de nouveau attaquée en 1381 et Newport est encore une fois brûlé par les Français. En 1402, une armée française de 1700 hommes débarque et attaque plusieurs villages de l'île. Les Français, sous le commandement du Comte de Saint-Pol, reviennent de nouveau en 1403, capturant une grande partie de l'île avant d'être contre-attaqués par des forces venues de Portsmouth et de Southampton.

Outre une petite armée, je vais devoir me procurer une solide embarcation pour l'amener à bon port et piller en toute impunité les riches rivages du Devon. du Dorset et du Hamsphire !!!







Comme j'ai quelques jours de congé, j'espère avoir ces figurines bientôt pour pouvoir prendre le temps de les peindre. Mais en attendant, j'ai quelques bonnes lectures :)






à suivre...














dimanche 29 novembre 2015

Frostgrave - Première expédition (Part. 8) - Visite des ruines de Frostgrave


Ma cité de Frostgrave commence enfin à prendre allure.

Il y a deux mois, lors d'une campagne à Saga dans mon club local, j'ai entendu parler pour la première fois de Robert le magicien en découvrant les décors que nous utilisions pour jouer. J'en ai parlé à Darren, le gérant de la boutique STRATEGIES Games & Hobbies, et il m'a donné son contact.

Après quelques semaines, le Père Noël Robert est passé ce soir pour m'apporter ses créations. Elles sont absolument splendides et ces ruines vont au-delà de mes attentes, elles dépassent tout ce que j'avais pu imaginer.

Mais assez parlé et levons le voile sur l'expédition qui vient juste de pénétrer dans la cité...





  • Photo de classe


  • Première rencontre : Les zombies sont à la mode, les goules c'est encore mieux


  • Aventuriers vs aventuriers


  • Découverte du dernier prix Nobel de lecture magique



  • Une place







  • Alone in the Dark

  • Découverte d'un idole dans les ruines




  • Une petite photo avant de rentrer devant le tumulus de Rudruk Entulmac'h

  • L'entrée d'une mine






à suivre ...


dimanche 22 novembre 2015

Saga C&C - Attaque à l'aube (Milites Christi vs Sarrasins)



Nous sommes en 1152, le jeune Raymond III vient tout juste d'hériter du Comté de Tripoli. Il a 12 ans et deux vautours rôdent pour s'emparer de ses terres. Nur ad-Dîn Mahmûd el Mâlik al Adi et Asad al-Dîn Shîrkûh profitent de la situation pour avancer leurs pions. Face au danger, Raymond III envoie des messagers pour demander de l'aide à Raymond du Puy,  grand maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, et à  Bertrand de Blanquefort,  grand maître de l'ordre du Temple. Ces derniers dépêchent une petite troupe de frères, commandée par Cameron de Guilmort et Hugues de Beaudricourt.






Distribution

Chrétiens :
Joueur 1 -  Ordre de Saint Jean de Jérusalem - Cameron de Guilmort (Cameron)
Joueur 2 - Ordre du Temple - Hugues de Beaudricourt (moi)

Musulmans :
Joueur 3 - Sarrasins - Nur ad-Dîn Mahmûd el Mâlik al Adi (Grace)
joueur 4 - Sarrasins - Asad al-Dîn Shîrkûh (Bryan)


Objectif :

"Dans l'obscurité qui annonce l'aube, des ombres traversent la plaine, les hommes se mettent en position avant l'attaque. Des silhouettes floues surgissent de l'obscurité et y replongent aussitôt."
Le Croissant et la Croix, page 112


Dans ce scénario, les joueurs utilisent des marqueurs d'unité pour déplacer secrètement leurs unités déployées. Tant que l'unité n'est pas révélée ou détectée par les troupes adverses, elle ne peut être attaquée  et peut se déplacer une fois par tour gratuitement.

A la fin des 6 tours, les joueurs comptent les points de massacre.







  • La nuit a enveloppé de son  silence ce petit village du Comté de Tripoli. 

  • Entre les bâtiments et les palmeraies, des silhouettes se faufilent à la faveur de l'obscurité.





  • Armés d'arbalètes, des sergents de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem prennent position sur les toits.



  •  Alertés par les bruits, quelques éclaireurs Ghazis se dirigent vers l'un des bâtiments et se trouvent nez à nez avec une avant-garde templière menée par Hugues de Beaudricourt. 

  • Jouant sur l'effet de surprise, les Templiers chargent les autre cavaliers. Ces derniers sont occis rapidement mais l'alarme a été donnée.

  • Une unité de Ghulams lâche une volée de flèches en directions des frères.

  •  Alors que l'un d'entre eux s'effondre, ils sont rejoints par une autre unité de Templiers qui sort de l'ombre.

  • A l'autre bout du village, Cameron de Guilmort mène ses hommes au combat et charge les Ghulams de Nur ad-Dîn Mahmûd el Mâlik al Adi.

  • Tandis que le combat fait rage entre les frères hospitaliers et les Ghulams, une unité de Ghazis se faufilent à travers les tentes pour se ruer sur les sergents restés en retrait.

  • Une pluie de flèches s'abat sur eux et plus de la moitié de leur unité est mise hors combat.

  • Le Seigneur semble avoir oublié ses brebis car les infidèles font payer de lourdes pertes aux Hospitaliers. Les sergents doivent de nouveau subir une volée de flèches, tirées cette fois par les Ghulams. L'unité complète est détruite. Quelques frères sont également touchés.

  • De l'autre côté du village, Hugues de Beaudricourt voit ses hommes également tomber un à un et se retrouve seul face à quelques Ghulams et à Asad al-Dîn Shîrkûh qui se cache derrière ces derniers.






  •  La deuxième unité vient au secours de son commandeur révélant une unité de Ghazis qui se cachaient encore parmi les ombres. Hugues de Beaudricourt et ses hommes chargent les Ghulams qui tombent les uns après les autres sous le rouleau compresseur templier. Puis, c'est au tour d'Asad al-Dîn Shîrkûh de subir le courroux des chevaliers du Temple. Ce dernier s'en va rejoindre ses houris. C'est enfin au tour des Ghazis de succomber. La charge des Templiers s'arrête à quelques pas des Ghulams.

  •  Les Ghulams sortent victorieux du combat. Hugues de Beaudricourt est désormais en dangereuse posture mais les Ghulams, éprouvés par le dernier combat n'en profitent pas pour charger le Franj.

  • Les chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem en ont fini avec les Ghulams et Nur ad-Dîn Mahmûd el Mâlik al Adi les maudit.

  • Profitant de l'opportunité qui lui est offerte, Hugues de Beaudricourt fausse compagnie aux Ghulams...

  • ... et donne l'ordre à ses arbalétriers de se diriger vers les cavaliers musulmans.

  • De leur côté, les Hospitaliers chargent une unité de Ghazis.

  •  Malgré la supériorité numérique des Chrétiens, les guerriers de Nur ad-Dîn résistent.

  • Nur ad-Dîn Mahmûd el Mâlik al Adi ordonne à ses troupes de charger les frères hospitaliers. Ces derniers, déjà aux prises avec les Ghazis, se retrouvent encerclés par des Ghulams qui surgissent de partout.

  • Les derniers hommes d'Asad al-Dîn Shîrkûh décident de quitter le champ de bataille.

  • Hugues de Beaudricourt ordonne à ses hommes de rattraper les fuyards. Les carreaux d'arbalète parviennent à toucher deux d'entre eux.

  • Les chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem arrivent quant à eux à se débarrasser d'une partie de leur adversaire mais le fourbe Nur ad-Dîn Mahmûd el Mâlik al Adi parvient à leur échapper.



Épilogue

Le soleil se lève sur le petit village.  Sarrasins et Milites Christi comptent leurs morts. Il semblerait que personne ne soit sorti victorieux de cette escarmouche nocturne. Cameron de Guilmort, qui figure au nombre des blessés, et Hugues de Beaudricourt rejoignent les armées du Comté de Tripoli pour se mettre à son service. Leurs aventures ne font que commencer !

Les années qui viennent risquent d'être difficile pour le jeune Raymond III. Ce dernier sera fait prisonnier de 1164 à 1172 avant de devenir prince de Galilée et de Tibériade. A la mort du roi Amaury Ier, Baudouin IV encore mineur sera couronné roi. Raymond assurera la régence du royaume de Jérusalem de 1174 à 1176. 

Raymond III de Tripoli (Jeremy Irons in Kingdom of Heaven de Ridley Scott, 2005)




Non nobis, Domine, non nobis, sed nomini tuo da glorian !