Roch Trevezel

Roch Trevezel

vendredi 29 mai 2015

Aventures byzantines - Le dernier heptagone / The Last Stand


J'ai retrouvé mon compère Zim à la boutique Drexoll Games, hier en fin de soirée, pour jouer une partie de Saga. Bien qu'ayant Le Croissant et la croix depuis quelques mois, je n'avais pas encore eu l'occasion de tester l'un des nouveaux scénarios proposés dans ce livre. Nous avons lancé les dés pour décider aléatoirement quel scénario nous jouerions et sommes tombés sur le 4ème, Le dernier carré (p.113).

Avant la mise en place de la partie, nous devions miser secrètement le nombre de tours qu'il nous faudrait pour battre le joueur défenseur et éliminer toutes ses unités, le joueur misant le nombre le plus bas devenant l'attaquant. J'ai misé sur 5 tours (c'est ce qu'il m'a fallu lors de la dernière bataille pour battre les troupes byzantines du Strategos Zimos) et j'ai obtenu la plus petite mise ; j'étais donc l'attaquant et devais éliminer toute figurine byzantine sur la table.

Pour ce scénario, il faut rappeler que l'attaquant bénéficie de la règle "bande inépuisable" et par conséquent, contrairement au défenseur, je pouvais faire "ressusciter" mes figurines perdues au début du tour suivant.





Distribution

Joueur défenseur : Byzantins - Στρατηγός (Strategos ) Zimos (Zim)
Joueur attaquant : Vikings - Snorri Thorvaldsson (moi)


Objectif :

Éliminer toutes les figurines du joueur défenseur avant la fin du nombre de tours choisi par l'attaquant.




Suite à la bataille pour le gué du monastère de Zimos, mes vikings ont continué leur avancée en territoire byzantin.

Après quelques jours, Snorri Thorvaldsson et ses hommes arrivent en vue du petit village de Drexollopolis dans lequel se sont retranchés des soldats byzantins bien décidé à défendre l'église locale et surtout leur peau face à ces immondes barbares barbus et chevelus.


  • Alors que les Vikings avancent en rangs serrés, les troupes byzantines prennent une position en carré en heptagone (une formation quand même vachement plus grecque qu'un minable carré).





  • Le Strategos ordonne à ses hommes la rupture de "l'heptagone" et les Byzantins se mettent en position pour contrer l'avancée des barbares. Une pluie de flèches s'abat sur les Vikings et une unité de gardes est rapidement mise hors de combat (elle reviendra au tour suivant).


  • Les combats sont rudes ; au prix de lourdes pertes, les hirdmen obligent les archers et fantassins byzantins à reculer.

  • Puis, le dernier survivant subit une charge de la cavalerie lourde, il rejoint ses camarades au Valhalla.

  • Au tour suivant, les Kontaratoi sont balayés par les hirdmen et Snorri qui les rejoint, après que ces derniers sont tombés, pour donner le coup de grâce.

  • Le Strategos regroupe ses hommes près des bâtiments à l'ouest du village.

  • Bondi et hirdmen se ruent sur les Byzantins ne leur donnant que peu de chance de survie. Le Strategos est tué par une unité de Vikings ayant contourné le village afin de prendre les défenseurs à revers.

Au cinquième et dernier tour, les archers montés tentent de s'échapper vers le sud-ouest ; ils seront rattrapés par 1 unité de bondis et 2 unités de hirdmen qui les éliminent scellant par la même occasion la victoire des Vikings à Drexollopolis. Les portes de l'église sont grandes ouvertes et les richesses entreposées tendent les bras à nos avides et intrépides hommes du Nord.

Ce soir, Snorri et ses hommes festoieront et boiront à la mémoire de leurs compagnons tombés à Drexollopolis avant de reprendre la mer et de rentrer à la maison avec leur précieux butin.


Gloire à Odin !





mercredi 20 mai 2015

Pulp alley - Par où commencer ?


Lors de la dernière convention de joueurs locale, plusieurs personnes m'ont tellement parlé en bien du jeu Pulp Alley, que j'ai finalement craqué et après avoir lu les règles, je me suis décidé de monter un début de ligue.

Pulp Alley est un jeu de figurines multijoueurs entre le jeu de rôle et le jeu d'escarmouche, conçu pour revivre des aventures se passant dans la première moitié du XXème siècle et plus particulièrement durant les années 1920 et 1930 (bien qu'il soit adaptable pour toute autre période).
On retrouve l'atmosphère des magazines américains Pulp, des BD Corto Maltese , Black et Mortimer, Tintin ou encore plus récemment de films et de Comics ayant pour héros Indiana Jones, Rocketeer, Capitaine Sky. Chaque joueur/euse contrôle une petite bande appelée ligue et doit entreprendre durant la partie de remplir les objectifs ou de collecter des indices s'il s'agit d'une campagne avec plusieurs scénarios.






Lundi était férié, c'était la fête de la Reine Victoria (Victoria Day) ; j'ai pu terminer mes premiers personnages et juste pour cela, God save the Queen !!!






  • Gordon



  • Le major MacDuff de la Royal Canadian Mounted Police



  • Le professeur Ibrahim Hoca 




  • Le professeur Ibrahim Hoca, Gordon et le major MacDuff 



  • Mumboko



  • La Banshee, un véhicule blindé de transport et de soutien logistique et militaire.

















mardi 19 mai 2015

Saga C&C - Non nobis, Domine, non nobis, sed nomini tuo da glorian !


Il y a quelques semaines, nous nous sommes mis d'accord au club pour jouer  Saga - Le Croissant et la Croix en 15mm et finalement mes premiers pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon seront à cette échelle.

Après quelques recherches et sur les conseils de Cameron, un des joueurs du club, j'ai jeté mon dévolu sur des figurines Legio Heroica du sculpteur italien Giuseppe Barbazeni. Elles sont sublimes et finement détaillées.
C'est la première fois que je peins des figurines aussi petites et j'appréhendais un peu le résultat. In fine, j'ai pris beaucoup de plaisir à peindre ces premiers points et ces figurines présentent le double avantage d'être légères à transporter et faciles à ranger.







Voici mes premiers frères chevaliers ou Pauperes Christi Commiltiones Christi Templique Salominici.

  • Le commandeur et un prêtre templier 



  • 3 points de gardes


  • et 1 point d'arbalétriers


La lumière divine fait ressortir le blanc, spectacle aveuglant pour les païens. Dieu dans son bon plaisir ne m'a pas doté des talents d'un photographe. Enfin bref, va falloir que je trouve un truc pour les rendre un peu crasseux...

Avec le prêtre, je dispose donc actuellement de 5 points. Il ne me reste encore à peindre 1 point de frères sergents à cheval et 1 autre point de frères chevaliers montés. J'envisage par la suite de me procurer des turcopoles.
















jeudi 7 mai 2015

Aventures byzantines - Bataille pour le gué du monastère de Zimos.




Voici le compte-rendu d'une partie jouée ce soir à Drexoll Games. J'ai fait la connaissance de Zim l'année dernière mais c'était la première fois que je jouais contre ses Byzantins. Odin était avec moi ce soir et mes Vikings doivent plus leur victoire à la chance aux dés qu'à une réelle stratégie.



Après ses dernières aventures dans le Lothian et une rencontre avec des marchands des pays arabes au comptoir de Hedeby sur les côtes du Jutland, le Jarl Snorri Thorvaldsson décide de mettre le cap vers la mer que les Grecs appellent Καικίας , ce qui signifie « vent du nord » dans leur langue ou encore Πόντος εύξεινος, « étendue d'eau accueillante ». Comme quoi, ils ne savent pas ce qu'ils veulent. Pour nous, nous l'appelons simplement la mer noire, comme la plupart des habitants de cette contrée, car telle est sa couleur lorsque le ciel se couvre de nuages. Après des jours et des jours de voyage à travers les immenses territoires des Rus et des Petchenègues, nos valeureux Vikings arrivent enfin en vue de cette étendue d'eau salée.



Les monastères et les villages des côtes de la mer noire regorgent de trésors et Snorri et ses hommes vont pouvoir amasser un bon butin avant de repartir en direction de la Baltique. 






Distribution

Joueur 1 - Byzantins - Στρατηγός (Strategos ) Zimos (Zim)
Joueur 2 - Vikings 2 - Snorri Thorvaldsson (moi)


Objectif :

Contrôler les gué et traverser la rivière pour occuper la rive opposée.






Mise en route et déroulement de la bataille au gué de Zimos


Alors que les cloches du monastère sonnent à toute volée, un comité d'accueil attend nos Vikings de l'autre côté d'une rivière. Non seulement, il va falloir trouver un endroit où traverser mais de plus, ils vont devoir se mesurer aux nouveaux venus et les vaincre s'ils veulent continuer leur route car les Byzantins ne semblent pas très ravis de cette présence.

Olaf, l'un de des compagnons de Snorri qui  parle un peu grec, leur rapporte que le chef des Byzantins est un Strategos, une sorte de Jarl local et que ce dernier leur demande de rebrousser chemin ou lui et ses hommes les tailleront en pièces. Cette mise en garde ne produit pas l'effet escompté et est accueillie par des rires dans les rangs des Vikings.


Les archers Byzantins lancent une volée de flèches qui atterrissent à quelques pas devant les hommes du Nord..



Puis c'est au tour de leur infanterie de se déployer et de prendre position sur la rive opposée. Les Vikings se tiennent également prêts à emprunter le gué.


Snorri donne l'ordre à ses hirdmen de lancer l'assaut sur l'autre gué. Face aux haches vikings, les cavaliers sont taillés en pièces et doivent battre en retraite. L'un des hirdmen tombe au combat mais les Vikings tiennent désormais la position.


C'est au tour du Strategos de charger avec ce qui reste de ses cavaliers.


Les Vikings ne résistent pas à cette charge brutale. La tête de pont vikings est balayée. Les deux seigneurs se toisent de part et d'autre de la rivière.


Les Vikings chargent. Le combat est bref. Le Strategos est dépecé à coup de haches. Les Vikings doivent tout de même rebrousser chemin et se reformer.


A l'autre gué, le combat fait rage aussi. Les guerriers vikings prennent pied sur l'autre rive et engagent la bataille avec les hommes du Strategos.


Les guerriers byzantins doivent rompre le combat et battre en retraite.


A leur tour, les gardes vikings traversent. La bataille s'engage avec les archers montés.


Après un long combat...




... il ne reste plus rien des archers et de leurs chevaux. Une deuxième vague de Vikings se lance à l'assaut des cavaliers byzantins au niveau du gué où se trouve Snorri.


Les hirdmen sont une nouvelle fois rejetés de l'autre rive. Certains se noient, piétinés par les sabots des chevaux  byzantins.





Sur l'autre rive, les guerriers et les hirdmen continuent le "nettoyage". Le dernier soldat byzantin défend chèrement sa peau mais hélas à un contre cinq, il tombe au combat très rapidement.


Les Vikings sont maîtres de cette partie du pays. Cavaliers, archers et fantassins byzantins sont exterminés jusqu'au dernier. 





La victoire est totale et les Vikings peuvent à présent reprendre leur route vers le monastère à piller.



Qu'Odin soit loué !