Roch Trevezel

Roch Trevezel

dimanche 28 juin 2015

Saga - Raid irlandais en Mercie



Hier soir, nous nous sommes donnés rendez-vous, Jim et moi, chez Cameron qui nous a préparé une superbe table pour disputer une partie de Saga. Nous avons choisi le scénario multi-joueur intitulé Frères d'armes. Cameron et moi avons peint récemment des Irlandais et comme nous étions 3 et que nous voulions avoir une plus grande idée des possibilités qu'offre cette faction, notre ami a bien voulu jouer deux rí tuathe et contrôler à lui tout seul l'équipe 2 et les deux plateaux de combat irlandais. Jim quant à lui a retrouvé ses Anglo-danois et j'ai décidé de jouer les Bretons, quoi de plus normal pour ur paotr ar Vro gozh (un gars du vieux pays).


Distribution

Equipe 1
Joueur 1 - Anglo-danois - Æthelred (Jim)
Joueur 2 - Bretons - Alan Varvek (moi)

Equipe 2
Joueur 3 - Irlandais - Donnchad mac Flainn (Cameron)
joueur 4 - Irlandais - Faelan mac Flainn (Cameron)


Objectif :

Vider le saladier de chips et éradiquer du champ de bataille le plus grand nombre de figurines du camp adverse avec une différence de 6 points de victoire par rapport à l'ennemi pour remporter la partie. Pour simplifier, l'herbe doit devenir très, très rouge.









Nous sommes en l'an de grâce 939. Le grand roi Æthelstan n'est plus. Une ambassade bretonne, conduite par Alan Varvek, dit le Renard, roi de Bretagne et filleul d'Æthelstan voyage en compagnie de son ami d'enfance, le noble Æthelred dans la région de Mǽres-ēa, à la frontière du Gwynedd, dans le nord-ouest de l'ancienne Mercie lorsque ces derniers sont attaqués par une bande d'Irlandais débarquée qui rançonne et pille le pays.


  • La ligne de défense irlandaise : Sur la gauche, les troupes de Faelan mac Flainn ont pris possession du hameau sur la colline. Au centre, dans la vallée, Faelan dirige la cavalerie irlandaise. Plus loin, sur la colline opposée, son frère aîné Donnchad dirige le gros de l'armée.

  • Les cavaliers bretons et leur chef s'apprêtent à charger les Irlandais.

  • Il en est de même pour les Anglo-danois qui descendent au pas de charge dans la vallée en direction des intrus.

  • Soudain, une meute de féroces Irish Wolfhounds, ces terribles lévriers irlandais à la musculature massive, sortent des bois, accompagnés par leur maître de meute et de quelques guerriers.


  • A l'opposé du champ de bataille, les deux armées se font face.

  • La cavalerie bretonne charge les Irlandais, tout d'abord les Machtierns...

  •  ... puis c'est au tour des guerriers. Une pluie de javelots s'abat sur les Irlandais.

  • Malgré les projectiles meurtriers qui s'abattent sur leur ligne de défense, ces derniers tiennent bon.

  • Les hommes d'Æthelred continuent leur progression dans la vallée.


  • Le gros de la cavalerie bretonne effectue un retrait tactique. Une partie des gardes quant à eux campent sur leurs positions.



  • Plus intéressés par les rapines ou décidés à prendre à revers la cavalerie ennemie, un groupe de Fianna et un Curadh à cheval traversent le hameau.



  • Donnchad mac Flainn, du haut de sa colline, ordonne de sonner la charge.


  • Son frère, accompagné de ses Fianna, charge l'avant-garde bretonne.

  • Le choc est brutal, en particulier pour les Bretons...

  • ...qui subissent un grave revers. L'unité complète est éliminée, emportant avec elle seulement un des Fianna.

  • Ignorant l'issue malheureuse des combats de l'autre côté du champ de bataille, Anglo-danois et Irlandais continuent à se jauger. 


  • Les Irlandais ne poussent pas leur avantage et préfèrent plutôt attendre que les Bretons reviennent à la charge.




  • Alan ordonne une nouvelle fois à l'aile droite de sa cavalerie de charger les Fianna.

  • Puis de nouveau, les guerriers montés viennent appuyer les Machtierns.


  • une pluie de javelots noircit le ciel. En vain... les Irlandais ont des trèfles à 4 feuilles en guise de boucliers.


  • A l'opposé, les lignes anglo-danoises progressent vers les collines tenues par les Irlandais.



  • Curadh et Fianna continuent leur progression dans le hameau.

  • Est-ce le cochon qui les intéresse ?

  • Dre-holl ! Alan ordonne le repli tactique de toutes ses troupes.


  • Les Irlandais ne semblent pas comprendre ce qui se passe. Ces couards de Bretons quittent le champ de bataille !

  • Faelan mac Flainn ordonne aussi un repli tactique et les cavaliers irlandais descendent de la colline, laissant la position à l'un de ses Curaidh.

  • Le champ de bataille semble figé. L'attente est longue et la nervosité gagne hommes, chiens et chevaux.


  • Puis les guerriers du Fyrd, dans un terrible cri, chargent les Bonnachts...


  • ...et prennent pied sur la colline, obligeant les Irlandais à replier et à perdre leur position.

  • Seul, face au Fyrd, tel le héros légendaire Cú Chulainn, un Curadh continue à défier les Anglo-danois.



  • Furieux, Donnchad mac Flainn ordonne à ses gardes de prendre à revers les Anglo-danois en attaquant un groupe de guerriers isolés. Les féroces Fianna avancent en direction des hommes du Fyrd.


  • Ce dernier les rejoint puis...

  • ...un cor retentit. Le maître de la meute vient de donner l'ordre à ses chiens d'attaquer les guerriers sur la colline.

  • Anglo-danois et Irlandais se livrent à un combat acharné au pied de la colline.


  • Finalement, au prix de lourdes pertes, le Fyrd sort victorieux des combats, obligeant les Gaels à reculer.

  • C'est au tour des Huscarls de charger le rí tuathe et ses gardes.

  • Les grandes haches danoises s'abattent sur les Irlandais.


  • Ces derniers tiennent bon et ce sont finalement les Huscarls qui doivent reculer.

  • Craignant d'être pris en boucle, les Bretons quittent l'aile gauche du champ de bataille pour venir appuyer les Anglo-danois.


  • Les hommes de Faelan mac Flainn se retrouvent seuls.

  • Faelan ordonne à ses cavaliers de le suivre dans la vallée.
  • Chevauchant à bride abbatue, ces derniers arrivent à bonne distance des Bretons qui se sont retranchés au pied de la colline du grand chêne.


  • Les Wolfhounds  foncent sur les Huscarls qui n'en font qu'une bouchée.

  • Le maître de meute fuit avec les deux derniers survivants.


  • Au pied du chêne, cavaliers bretons et irlandais se livrent à une joute. Les javelots pleuvent sur les Fianna et l'unité perd 2/3 de ses effectifs.




  • Alan et ses hommes continuent à garder à bonne distance les Irlandais et à protéger les arrières des Anglo-danois.

  • Le maître de meute ordonne une nouvelle fois à ses chiens de charger les Huscarls qui n'en font qu'une bouchée. Le maître accompagnent les derniers Wolfhounds au paradis des chiens.







La nuit tombe et finalement, chaque camp décide de rompre les hostilités. 

Cameron obtient un score de 20 points de victoire contre 17 pour Jim et moi, ce qui n'est pas assez pour remporter la partie. C'est donc un match nul. Nous lui concédons toutefois une petite victoire car il devait livrer bataille avec deux plateaux de combat tout en découvrant les règles de la faction irlandaise.

Ce n'est que partie remise. Irlandais, Bretons, Anglo-danois cheveux roux, bruns et blonds se retrouveront très bientôt pour sceller l'issue de ces combats.